Libération des chevaux de feu

 Dans cette séance, ma cliente (appelons-la Irène) s’est retrouvée à libérer les âmes de milliers de chevaux, tous ces chevaux utilisés par l’Homme pour la guerre et le labeur. Il faut savoir qu’Irène n’a pas de lien particulier avec les chevaux, et que même si elle admire leur beauté, elle en a en réalité plutôt peur. Voici des extraits de ce qui s’est passé :

 

Dans une des première scène de sa séance, Irène rencontre l’un de ses ancêtre, mort d’un coup de sabot de cheval à la tête. Après s’être occupé de l’homme (qui n’était pas monté dans la Lumière), Irène se rend compte que le cheval responsable de la mort de son ancêtre n’est pas libre non plus, il semble perdu. Elle comprend que sa ruade mortelle était due au fait qu’il était maltraité, qu’on lui faisait porter des charges bien trop lourdes pour lui aux travaux des champs. Puis elle voit que ce cheval est en lien avec tous les chevaux morts pendant la guerre de 14-18. Et pendant les guerres napoléoniennes. Et d’autres. Ils sont bloqués. Il y a eu tellement de souffrance. Ils ont fait partie du carnage.

Que faire pour eux ? On demande de l’aide à l’Archange Gabriel, qui s’était déjà présenté deux fois depuis le début de la séance, mais il ne peut rien faire cette fois-ci. Que faire alors ? Irène voit plein de bougies allumées. Bien, on laisse cela ainsi et on change de scène.

 

Cette fois-ci ma cliente se retrouve dans la peau d’un vieux sage amérindien dont l’animal-totem était le cheval. Au moment de sa mort, c’est lui qui l’accompagne pour la grande traversée. Lien ancien avec le cheval.

 

Dans la scène suivante, Irène découvre en elle une douce et puissante chaleur de guérison. Après l’avoir faite circuler dans tout son corps, elle s’aperçoit que les chevaux rencontrés précédemment se tiennent là. Ils ont froid. Germe alors en elle l’idée que cette chaleur de guérison pourrait devenir un grand feu de libération, qui réchaufferait leurs âmes et pourrait les libérer.

C’est chose faite, les chevaux galopent à travers les flammes, ils quittent la terre froide. Cela fait comme des chevaux de feu. Il y a des hordes entières, ils sont des milliers. On entent le bruits des sabots qui martèlent le sol et le font trembler. Les chevaux hennissent de joie, de libération (l’expérience est très forte pour moi aussi qui suis pourtant « à l’extérieur » de la scène, c’est très émouvant). C’est un flot incessant… Irène laisse alors le feu « ouvert » tel un vortex vers la Source, pour qu’ils aient tous le temps nécessaire pour le franchir. Cela nous permet de reprendre l’exploration.

 

Dans la deuxième partie de la séance, on demande aux guides d’Irène de nous expliquer pourquoi elle a vu tous ces chevaux alors qu’elle n’a pas de connexion particulière avec eux dans sa vie actuelle.

Ils nous expliquent que c’est parce que notre humanité est liée aux animaux. Que les chevaux ont payé un lourd tribu, car ils ont été parmi les premiers animaux domestiqués par les humains. Nous sommes intimement liés aux chevaux. Il faut que leur utilisation à des fins perverses cesse. Le partenariat n’est ok que s’il est juste. Il ne faut pas les utiliser à grande échelle, ni eux ni les autres animaux.

Quand je demande si je peux partager cette information en dehors de la séance, ils disent « oui oui ! » c’est comme si c’était les chevaux eux-mêmes qui le demandaient.

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Kaivalya Wied (lundi, 25 avril 2022 16:16)

    OH MEIN GOTT -
    ich bin nun wirklich zu Tränen gerührt....
    Vielen Dank für diese Sitzung :-)
    Herzlichen Gruß aus Deutschland