Un message de Dolorès Cannon

Voici un message de Dolorès Cannon, canalisé par Candace Craw-Goldman le 14 avril 2020, et que j'ai traduit car il contient des informations nouvelles concernant la "Nouvelle Terre".

 

Candace : Bonjour Dolorès, vous me manquez beaucoup.

Dolorès : On se demande bien pourquoi, je suis juste là. Que peut-il te manquer ?

 

Vous savez bien ce que je veux dire.

Oui, et bientôt c'est toi qui vas savoir ce que je veux dire.

 

C'est bien mystérieux.

Mais non, on parle de ça depuis longtemps déjà.

 

Ok, j'ai comme l'impression que vous avez un ou deux messages là.

Oui, si tu veux bien enfin te calmer et m'écouter.

 

Dolorès les choses ont été, comment dire, quelque peu difficiles.

Oui, et c'est toi qui as créé la plupart de ces difficultés. J’en ai fait trop moi aussi. Comment crois-tu que j'ai écrit autant de livres ? ( glousse).

 

Je sais.

Ok, je voudrais parler un peu de ce qui se passe et de “la Nouvelle Terre”. Mais j'hésite à utiliser ces mots “Nouvelle Terre”, sais-tu pourquoi ?

 

J'imagine oui.

Nombreux sont ceux qui, en lisant ces lignes, vont avoir des images, des pensées ou des idées qui vont leur venir à l'esprit en lisant ceci. Certains auront même eu ces images, ces pensées ou ces idées en lisant mes livres ou lors de mes conférences ! Ils les auront eu aussi par d'autres maîtres, dans d'autres séances ou d'autres livres et dans d'autres endroits, mais il y a malgré tout des thèmes récurrents.

A ce sujet les gens imaginent un monde sans guerre, sans maladie, sans pollution ou sans travail. Ils imaginent une planète avec des couleurs plus brillantes et avec plus de joie, un monde où les loups déjeunent avec les agneaux sans que ceux-ci ne soit eux-même le déjeuner.

 

C'est assez rigolo Dolorès.

Oui j'essaye. Mais tu comprends ce que je veux dire par là, non ?

 

Oui oui. Ça ressemble un monde utopique, Utopia, ou au Paradis.

Oui. Les gens imaginent que cet Utopia, ou ce Nouveau Monde, va arriver comme ça. Un grand revirement d'un coup. Un jour vous êtes enfermés dans votre maison et le lendemain vous sortez de chez vous et c'est Utopia.

 

Je connais quelques personnes qui pensent que ça va se passer comme ça. On a entendu parler de “Flash” etc. [là je ne sais pas à quoi Candace fait référence…]

(soupire lourdement) Oui. Mais aujourd'hui je voudrais vous présenter une approche qui, il me semble, pourrait aider tout le monde si vous vous donniez simplement la peine d’écouter.

 

(moi qui rigole) Ha ha Dolorès. Si seulement vous pouviez dire cela de vive voix, je suis sûre que les gens vous écouteraient.

Et bien je te prête “ma voix” à travers ces mots, c’est le mieux que je puisse faire. Bon, reprenons notre sujet.

 

Je sens déjà que vous êtes prêtes à dire ce fameux mot.

Bien sûr. Je veux vous parler à tous ici de vos ATTENTES. Vous en avez tous. D’une manière ou d'une autre vous en avez. Si vous êtes humains, vous en avez au moins quelques-unes. Après, ceux d'entre vous qui ont une compréhension plus claire de ce qui se passe vraiment vont avoir des attentes moins fortes, ou des attentes plus souple d'une certaine manière.

Mais certains d'entre vous sont comme des bouledogues et se sont accrochés à une image d'un monde, une image que vous désirez si fortement que vous n’allez pas la lâcher.

 

Oui, je vois. C'est lié à notre système de croyance et notre désir de stabilité et de confort.

(ici Dolorès fais une petite pause)

Ok. Pour vous aider à comprendre deux ou trois choses, je voudrais que vous ayez un point de vue beaucoup beaucoup plus large que celui que vous avez maintenant en tant qu'être humain vivant dans un temps plus ou moins linéaire. Essayez peut-être d'imaginer que vous regardez la Terre depuis l'espace, hors du temps. Comme depuis un temps extérieur.

 

Oh, vous avez dit temps extérieur ? Ha ha Dolorès, je n'avais jamais entendu cela auparavant.

Et bien c'est logique non ? Et ça nous fait gagner (faisant mine d'ouvrir les guillemets) du “temps” de le dire comme ça, et tu as compris tout de suite n'est-ce pas ?

 

Oui. Ça me fait encore rire quand même. C'est comme si je vous entendais le dire tout haut.

Imaginez que vous êtes dans l'espace et dans ce temps extérieur, très loin de votre vie sur cette planète et en tant qu'humain.

 

Ok.

Depuis là, lorsque vous êtes en dehors de la matière et hors du temps linéaire, le changement, le mouvement, ou la création de la “Nouvelle Terre” semble arriver quasiment instantanément. Ca arrive tellement vite à l’échelle de l’Univers quand on pense aux éons qui se sont déjà écoulés.

Mais si vous zoomez à nouveau dans la matière physique et dans le temps linéaire, le point de vue change considérablement. Je veux que vous sachiez il n'y a AUCUN doute, que vous êtes bien en plein milieu du passage, de la transition, que vous vivez les jours importants du grand [r]éveil. Vous êtes en plein dedans. Pile-poil. Et c'est là qu'arrive le moment important. Quand vous arriverez à cet instant, cela va être perturbant. Tout est remué en ce moment, comme de la saleté au fond d'un seau d'eau. C’est difficile de se rendre compte de ce qui se passe vraiment à l'heure actuelle.

 

C'est vrai, c'est dur.

J’aimerais que vous réfléchissiez à quelque chose, mais je ne suis pas sûre que beaucoup de gens vont y apporter de crédit.

 

Qu'est-ce que c'est ?

Et bien si le passage, la transition, était instantané, cela aurait de nombreuses comment dire... conséquences néfastes.

 

Je crois que je sais où vous voulez en venir.

Si vraiment en sortant de chez vous tout était brillant et propre et étincelant et que le loup et l'agneau soient entrain de manger des sandwichs au beurre de cacahuète devant votre porte, et bien en fait vous seriez incapable de l'accepter ou de le supporter avec votre esprit humain conçu comme il est. Incapable. Même si c'est l'Utopia dont vous aviez toujours rêvé.

Si en sortant de chez vous vous étiez dans cette Utopia, vous péteriez quasiment tous les plombs. Ce genre de choc et de changement n'est pas supportable pour les humains. Vous croyez souvent que les événements choquants sont de “mauvaises choses”. Donc si vous vous retrouviez dans Utopia, vous auriez un sacré choc, je vous le dis.

 

Je pense pas que beaucoup de gens voient les choses ainsi.

Je sais. Il y a autre chose à comprendre, à propos de votre évolution en tant qu'espèce humaine. Probablement que vous IMAGINEZ vouloir une transition facile et que tout baigne dans l'huile, mais même si vous étiez capable de survivre à ce choc, vous n’auriez pas le bénéfice de la clarté ou de la sagesse que vous gagneriez en comprenant et en voyant les choses plus lentement. Et cette compréhension et cette clarté vous aideraient à accueillir ce monde nouveau et utopique... (Candace qu'est-ce qui te fait rire ?).

 

Oh mon Dieu Dolorès, vous savez bien pourquoi je rigole. Ça fait tellement longtemps que je n'ai entendu personne dire “ça baigne dans l'huile” ! Je parie qu'il y a des gens qui ne vont même pas comprendre ce que ça veut dire.

Ca baigne dans l'huile” que veut dire que tout va vraiment bien. Ok bon, maintenant que l'on a clarifié ce point, laisse-moi reprendre où j'en étais.

Vous êtes dans le moment difficile de cette époque importante de l'Histoire. Vous n’avez pas envie que ce soit dur, mais c'est pourtant la partie importante. La partie confuse. C'est le moment où la plus grande évolution va se faire, c'est l’époque où les histoires les plus incroyables de tous les temps vont s’écrire. Vous êtes en plein dedans. Main-te-nant. Et vous êtes responsables de votre propre histoire en ce moment même !

Qui donc allez-vous autoriser à écrire votre histoire ? Allez-vous vous baisser les bras et laisser quelqu'un d'autre le faire à votre place, où allez-vous l'écrire par vous-même ? Il y en a là dehors qui serait bien content de faire ça pour vous, faites attention.

 

Les vibrations, l'énergie et les pensées que vous entretenez dans votre esprit sont les éléments qui déterminent le chemin que vous et toute l'humanité allez prendre une fois que les choses se seront éclaircies. Ce temps de confusion est nécessaire. Il est important. Et tout un chacun a un rôle à jouer en ces temps décisifs.

 

Sortez dans la nature autant que possible. Prenez le soleil et respirez l'air frais, même si vous ne pouvez vous mettre qu'à la fenêtre. Éloignez-vous des objets électroniques pendant la majeure partie de la journée. Tenez bon, pour vous et pour votre famille. Prenez votre vos propres décisions, surtout lorsqu'il s'agit de votre corps. Portez un regard compatissant et curieux sur ce qui se passe autour de vous, ayez une attitude positive. Soyez gentils les uns avec les autres, que ce soit au sein de votre famille ou à l'extérieur. Pardonnez-vous. Pardonner même à ceux qui ont commis les délits les plus odieux.

 

Rappelez-vous que vous avez besoin de voir ce désordre avant qu'il ne puisse être ordonné. Et que l'on parle là de désordre, de confusion individuelle et collective. Il est peut-être plus simple pour l'humanité de commencer à prendre conscience du désordre collectivement, petit à petit. Cela peut parfois sembler terriblement long pour ceux d'entre vous qui êtes [r]éveillés depuis un moment. Et enfin dites-vous bien que même si vous avez de l'aide au niveau énergétique, personne ne va apparaître depuis l'espace et depuis le temps extérieur pour faire le ménage à votre place !

Cela dépend de vous. De vous tous !

 

Merci Dolorès, et bon anniversaire en avance !

Écrire commentaire

Commentaires: 0